• claire le bris naturo

Infertilité : je vous révèle la liste des perturbateurs endocriniens à éviter !

Mis à jour : 23 oct. 2019

L'impact des perturbateurs endocriniens sur la fertilité


Les perturbateurs endocriniens (PE) sont de plus en plus montrés du doigt par les sociétés de protection du consommateur et les chercheurs comme étant nocifs pour notre santé, mais également pour notre environnement. Présents notamment dans le plastique et ses dérivés, ils ne se dégradent pas une fois dans la nature et des traces de plus en plus importantes sont trouvées dans l'eau potable, l'alimentation et les produits de consommation courante. Phtalates, BPA, Triclosan, SLS, Parabens sont quelques-uns des composants qui forment un cocktail hautement polluant et suspectés de toxicité importante pour le corps humain.


Ici, je ne traiterai que l'aspect relatif à l'infertilité, mais sachez qu'il y a bien d'autres effets néfastes. Nous verrons dans cet article comment les PE peuvent affecter la fertilité féminine aussi bien que la fertilité masculine, comment les repérer et surtout comment les éviter !


Que sont les perturbateurs endocriniens et quels sont leurs effets ?


Les perturbateurs endocriniens sont des produits chimiques issus de la pollution ou de la production industrielle. Ils ont été créés pour conserver nos aliments, nos produits cosmétiques ou ménagers par exemple. Dans l'agriculture intensive, les pesticides permettent d'avoir une meilleure rentabilité et de lutter contre les maladies et nuisibles sur les récoltes. Dans l'industrie, on les retrouve sous forme de conservateurs ou blanchisseurs le plus souvent. Mais tout cela a un coût pour les consommateurs : la détérioration de leur état de santé !


Une fois assimilé par l'organisme, le perturbateur endocrinien va, entre autres, venir modifier la production hormonale. Or, on le sait bien, la fertilité est étroitement liée au bon fonction-nement des hormones. Les PE peuvent avoir trois effets sur le système endocrinien. Tout d'abord un effet inhibiteur, ils vont bloquer les messages de réception des hormones. Ou alors un effet stimulateur, en mimant les réponses hormonales, c'est la principale cause d'infertilité due aux hormones et de cancers hormonaux-dépendants. Puis également un effet dérégulateur, en agissant notamment sur la thyroïde.


Ces dérèglements du système hormonal vont créer des effets nocifs sur la qualité de l'ovulation et la survie des spermatozoïdes. En effet, des études ont montré que depuis les années 50, la quantité et la qualité des spermatozoïdes dans le sperme ne cessait de décroître de manière inquiétante. À cela, s'ajoute l'augmentation des fausses-couches, des malformations, l'endométriose, les syndromes d'ovaires polykystiques et les infertilités inexpliquées ! De quoi se préoccuper un peu plus de ces substances lorsque l'on veut avoir un enfant, surtout en cas de stérilité.


Où sont les perturbateurs endocriniens ?



Aujourd'hui, on trouve des résidus de PE un peu partout et les éviter relève du parcours du combattant. Les vêtements, les parfums d'intérieur, la nourriture, tout est source d'exposition et il est important de savoir lutter contre cette invasion pour protéger votre thyroïde et votre système endocrinien.


Voici une liste non-exhaustive de sources de contamination et les ingrédients à éviter :


Liste des perturbateurs endocriniens à éviter

Face à cette liste de substances reconnues dangereuses, il est compréhensible de se sentir submergé. Cependant, des solutions existent pour se défaire de ces perturbateurs. Car même s'ils sont présents à faible dose, ils s'accumulent dans notre métabolisme et font des dégâts bien trop importants pour les ignorer !


Mes 6 conseils pour éviter les perturbateurs endocriniens


Pour vous aider à éviter certaines substances toxiques, suivez ces conseils simples. Il est évident qu'il va falloir lire les étiquettes de vos produits d'utilisation courante et faire un tri assez sélectif. Mais ne vous inquiétez pas, faites ce tri par étapes en vous fixant des objectifs concrets et suivez mes instructions pour une transition en douceur.


1. Privilégiez avant tout les origines locales et certifiées Biologiques (le label doit être présent sur l'emballage) pour

votre alimentation. Et évitez de

consommer des aliments dans des emballages plastiques et de les réchauffer au micro-ondes.


2. Préparez autant que possible vos repas vous-même, en privilégiant les cuissons douces comme la vapeur (pensez au Batch-cooking, si vous êtes très pris pendant la semaine).


3. Lavez vos vêtements avec une lessive d'origine naturelle en faisant attention au « green washing » de certaines marques : lisez les étiquettes et préférez les labels connus plutôt que des termes marketings persuasifs.


4. Choisissez des savons et cosmétiques bio (attention au Triclosan !) et évitez les colorations pendant la grossesse.


5. Bannissez les parfums d'ambiance, aérosols et insecticides en spray et tous les produits d'entretien parfumés en général.


6. Attention aux huiles essentielles, à consommer si besoin seulement,avec modération, en s'assurant de la qualité des produits.


N'hésitez pas à me contacter pour tout conseil personnalisé concernant une infertilité. Il est possible de se faire aider pour adopter des gestes simples qui amélioreront votre fertilité. Vous pouvez également poster vos questions en commentaire !